26.7 C
Montpellier
mercredi 23 juin 2021

196 : numéro d’urgence, infos pratiques plaisanciers

Un numéro d’urgence à retenir et diffuser le 196 ou le CANAL 16 VHF . L’été concentre près de 70 % des activités du CROSS (Centre Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage) sur nos côtes méditerranéennes. Plaisance, sports de glisse, plongée, la Préfecture Maritime rappelle les précautions à prendre pour minimiser les risques, son site donne des infos pratiques et avis urgents aux plaisanciers.
.

Se Préparer : être conscient de sa condition physique, consulter les prévisions météorologiques, avoir une bonne connaissance de l’activité.
S’équiper : porter l’équipement adapté à son activité et notamment le gilet de sauvetage.
Alerter : disposer d’un moyen de signalisation sur soi et être prêt à alerter les secours (pour soi ou pour d’autres), notamment via le 196 et le canal 16 de la VHF qui permettent de joindre le CROSS Méditerranée et de déclencher les opérations de secours.

Plaisanciers n’oubliez pas les gestes éco-responsables: vérifier que l’ancre ne détériore pas l’écosystème sous-marin, notamment l’herbier de Posidonie, et ne rien jeter à la mer, utiliser les poubelles des ports. Avant de prendre la mer, renseignez vous sur le site de la préfecture maritime, rubrique « Infos nautiques », https://www.premar-mediterranee.gouv.fr/avis-urgents-aux-navigateurs les avis urgents aux navigateurs: corps morts flottants à éviter, balises en panne, travaux. Un exemple ce jour:
« LION – ESPIGUETTE – ABORDS DE PORT CAMARGUE
LE BANC DE SABLE A LOUEST DE PORT CAMARGUE, SIGNALE PAR LA BOUEE
CARDINALE NORD BANC DE SABLE (NUMERO LIVRE DES FEUX 26270), S EST
DEPLACE DANS SON EST.
DANGEREUX POUR LA NAVIGATION. »

Voiles de kite: depuis 2019 afin de faciliter les recherches il est obligatoire de marquer les voiles de kite ,  rappel loueurs professionnel et particuliers de navires doivent réaliser une vérification technique de leur navire, au moins une fois par an, vérifications qui doivent être consignées dans un registre de vérification spéciale.

Véliplanchistes veiller a avoir un gilet de sauvatege et un moyen d’alerter les secours et d’être repérable par un dispositif.
Pour information lors du sauvetage d’un véliplanchiste en avril dernier au large de Gruissan, il a fallu pas moins de deux jours de recherches y compris de nuit et le coût financier des moyens déployés est à chaque fois très…salé

« Le Cross Med a mis en place un important dispositif de recherche sur zone :

– Quatre moyens nautiques des stations de la société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) , une de Gruissan, une de Leucate et deux de Port la Nouvelle

– L’hélicoptère Dragon 66 de la Sécurité civile,

– L’hélicoptère Panther de la Marine nationale.

– Le Falcon 50 de la Marine nationale

– La vedette Maury des gendarmes maritimes

– Patrouille des sapeurs-pompiers du SDIS 11

Cet dispositif conséquent a opéré jusqu’à environ 1h 45 du matin sous coordination du Cross Med qui a réparti les zones de recherches entre Gruissan et Leucate jusqu’à 13 nautiques (environ 25 km) au large.

A 6h45 ce dimanche matin, les recherches reprennent avec l’envoi depuis la base d’aéronautique navale de Lann Bihoue (56) d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine nationale, et deux vedettes SNSM de Port la Nouvelle et de Gruissan.

Vers 9h, l’Atlantique 2 relocalise le véliplanchiste. A 9h05 la SNSM de Gruissan le récupère vivant et conscient, Elle le ramène à quai à Port la nouvelle pour une prise en charge médicale par un VSAV. »

Amis de la mer, prenez vos responsabilités et soyez vigilants, la mer c’est l’humilité et la prudence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici