CapMer Occitanie le magazine du patrimoine, de la mer et du littoral de la région Occitanie
10 avril 2018
3
||||| 0 |||||
2439

Sète: les compagnies maritimes de l’époque coloniale

Une enseigne à moitié effacée sur un immeuble haussmannien dressé comme une vigie, dans un coin du quai d’Alger, sur le port de Sète. La compagnie maritime Busck a régné sur les grandes heures des traversées du début du 20ème siècle dans les colonies lointaines. Il en reste à Sète des noms comme le quai d’Orient ou le quai d’Alger. Axel Busck et Marc Fraissinet, issus de familles protestantes du Languedoc ils faisaient partie des plus grands armateurs en Méditerranée .

 

A Sète où à Marseille, les maisons des familles Busck et Fraissinet témoignaient de l’opulence de cette grande bourgeoisie du transport maritime lors des conquêtes de l’empire colonial. Ces protestants des Cévennes, unis par alliance à des filles de Mauguio et Sète, vivaient dans les immeubles haussmanniens  comme on le fait chez les Cévenols: les parents au premier étage et au dessus les jeunes couples, au rez de chaussée les bureaux de la compagnie maritime.

 

La réussite des languedociens à Marseille

Belle réussite que celle de Marc Fraissinet, de descendance sétoise et montpellieraine , il va s’emparer du marché du transport maritime sur Marseille et deviendra l’une des grandes figures de la ville avec des mandats politiques.
A ses débuts vers 1837 ,  il est directeur d’une compagnie sétoise qui fait du cabotage entre Marseille, Sète et Agde. Sa famille où l’on compte des pasteurs fréquente le temple protestant de Sète. Après des années de persécution, pour les protestants du Languedoc , c’est l’heure de la revanche. Les coreligionnaires font du commerce un peu partout dans le monde, en lien avec l’Angleterre protestante alors première puissance mondiale.

 

 

busck

Axel Busck entouré des familles sétoises Médard et Benoit

 

 

Une solidarité protestante d’anciens persécutés a créé des maillons par delà toutes les frontières. On s’entraide, on se prête de l’argent.
En 1853, Marc Fraissinet en trouve suffisamment pour acquérir des vapeurs qui supplantent les bricks et goélettes.

C’est la grande période d’expansion de l’empire colonial français grâce à la marine à vapeur. Désormais, l’autonomie des bâtiments permet  d’atteindre les pays les plus lointains , en passant à partir de 1869 , par le canal de Suez.
Le succès est au rendez vous pour l’armateur Fraissinet qui décroche du gouvernement français le service postal à destination de la Corse puis le service postal d’Afrique de l’Ouest et du Congo. Mais ses bateaux commercent aussi avec l’Egypte et la lointaine Chine.

C’est la fortune. Fraissinet a des relais un peu partout, un pied dans les consulats les plus exotiques mais surtout du côté des grands ports de l’Europe du Nord : Rotterdam, Anvers et la Suède.

 

 

busck2

A gauche, le couple Busck Fraissinet

 

 

Sa fille se marie avec un protestant d’origine suédoise Rudolph Busck dont le père, Axel Busck , sans doute grâce à Fraissinet, est armateur sur Marseille et Sète.
La compagnie maritime Busck fondée en 1896 était spécialisée pour un service régulier avec l’Algérie et la Tunisie. Axel Busck a une succursale sur Sète, le bâtiment du quai d’Alger, où il habite avec son épouse, Fanny Benoît , fille d’un pasteur sétois.
Les noms des quais de l’Orient ou d’Alger sur Sète datent de l’époque des premiers voyages vers ces destinations. De ses fenêtres, Axel Busck pouvait surveiller les navires qui sortaient et entraient dans le port.

En 1900, son pavillon desservait tout le littoral de la Provence et du Languedoc, Port-Vendres, Agde, Sète, La Nouvelle, Nice. Avec une ligne sur la Baltique et la Russie pour le trafic et commerce de bois. En 1936, la société a été rebaptisée Compagnie Nouvelle de Navigation Busck. Pendant la Seconde Guerre mondiale, cinq des six navires appartenant à Busck ont été torpillés et coulés.

 

Côté famille, Marc Fraissinet bien qu’implanté sur Marseille où il fait partie des familles les plus importantes, continuera à fréquenter la famille Busck de Sète. La famille Busck d’origine suédoise a fait  souche dans l’île Singulière alliée aux Benoït et aux Médard. « Mon arrière  grand mère était la sœur de l’épouse d’Axel Busck « raconte Hélène Fillet, une cousine de la famille Busck «  il est décédé le 21 octobre 1918 à Sète à son domicile quai Aspirant Herbert, ma grand mère était présente » . Sur son blog, Hélène Fillet produit une lettre de sa grand mère qui écrit alors à son fils le poilu Médard qui grelotte dans les tranchées pour lui annoncer la mauvaise nouvelle :

" Cette le 22/X 1918
  Mon bien aimé

Si tu es abandonné ce ne l’est pas en pensée, je te l’assure bien. Je ne suis pas même en l’état de t’expliquer mon silence.
  Tu sais que je suis restée seule ici avec les enfants en l’absence de Hugo et Suzie. Axel est tombé malade ici Jeudi dernier [donc le 17 octobre]. Une grippe. Je n’ai vu aucune gravité. Il avait appelé lui-même le docteur Petit malheureusement je n’ai pas eu l’idée d’avoir une consultation ne voyant pas la gravité du mal. Il est mort dans mes bras hier Lundi matin, à dix heures pendant que je lui donnais un grand lavage "

Le fils d’Axel , Rudolph va continuer l’aventure , la compagnie restera à Sète pendant trois générations . Elle a fermé ses portes en 1962, l’immeuble haussmannien et son enseigne effacée sont les derniers témoins de cette formidable aventure qui a vu des languedociens devenir les maîtres du transport maritime sur la Méditerranée.

 

 

 

 

. Quelques noms des bateaux de la Compagnie Maritime Busck

« l’Oasis », coulé en 1943, le « Kroumir », « Kabyle », le « Michel C » * coulé 26 novembre 1900, le cargo « Cheik » , le Cargo « Goumier » , le Cargo « Spahi », le Cargo « Tell ».

* A noter que le « Michel C » a eu un destin hors du commun. Un premier naufrage en 1896 , le vapeur était parti de Sète avec une cargaison de vin, il s’est échoué vers le phare de Faraman et a pu être sauvé de justesse. 4 ans plus tard, un soir de novembre , entre les îles d’Hyères, le Michel C se fait emboutir par un autre bateau de la compagnie Busck « l’Amphion ». Bilan: un matelot disparu et le Michel C définitivement coulé deviendra une des plus belles épaves du coin. Cousteau parlera plusieurs fois du Michel C autour duquel s’était développée une folle et fausse rumeur de bateau transportant un trésor.

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie

. Paul Bois Armements marseillais – Compagnies de navigation et NAVIRES à vapeur (1831-1988), publié par la Chambre de Commerce et d’ Industrie Marseille-Provence
.Eliane Richard et Roland Caty, « Armateurs Marseillais au XIXème siècle »
. Provence historique: « les Fraissinet , un siècle d’ascension sociale »
. Remerciements à madame Hélène Fillet Phan Van Song , pour ses archives de famille et son blog   (http://correspondancedeguerre.blogspot.fr/p/famille-de-jean-medard.html)

3 Comments

  • GUIJARRO JEAN MARC
    2017-01-23 11:27

    Vu l’Architecture Typique (Haussmanien)Je présume que cet édifice a été ‘Conçu » par mon Arrière Grand-Père Léon Rosiès , je vais essayer de rechercher cela sachant que j’ai confié les archives de ses oeuvres ainsi que celle de son fils Henri Rosiès aux Archives de Sète .Je suis en train de préparer un Historique des édifices fameux et je suis loin d’en connaître la totalité .Merci pour cet article

  • GUIJARRO JEAN MARC
    2017-01-23 11:34

    je fais partie de la Société d’Etudes Historiques et Scientifiques de Sète et de sa région avec mon ami Gustave Brugidou .Je ne parle que de mes ancêtres Léon puis Henri Rosiès car j’ai beaucoup de documents originaux dont j’ai confié une partie aux Archives de Sète

    • Anne Auriol
      2017-01-23 11:49

      Bonjour, n’hésitez pas à nous faire part de vos recherches, Sète regorge de beaux immeubles haussmanniens. Bien à vous

Add Comment

Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit. Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Integer rutrum ante eu lacus. Required fields are marked*